« Je ne suis ni mes pensées, ni mes émotions, ni mes perceptions sensorielles, ni mes expériences.
Je ne suis pas le contenu de ma vie. Je suis la vie. Je suis l’espace dans lequel tout se produit. Je suis la conscience.
Je suis le présent. Je suis. »

Eckhart Tolle

La thérapie sensori-motrice

La thérapie sensori-motrice a été développée par Pat Ogden (PhD, États-Unis) dans les années 1980 et continue à être étudiée et enseignée par elle et ses collaborateurs dans d’autres endroits du monde. En Belgique, c’est Raphaël Gazon qui est le premier à avoir été formé, il donne aujourd’hui des formations à cette technique en Belgique et dans d’autres pays du monde.

La thérapie sensorimotrice part du postulat que les traumatismes et blessures développementales doivent être traités par et avec le corps et que la thérapie verbale ne suffit pas. Ce sont les mémoires corporelle, cognitive et émotionnelle en lien avec les traumas et difficultés développementales qui sont activées et traitées en pleine conscience, l’expérience déclarative en tant que telle étant à l’arrière-plan.

Ainsi, le thérapeute apprend au patient à sentir ce qui se passe dans son corps, en pleine conscience. Concrètement, cela signifie pour le patient de « pister » ses sensations corporelles dans le moment présent et d’apprendre à les réguler. L’objectif étant d’accroître le sentiment de sécurité du patient, de lui permettre de se protéger et d’apporter des réactions défensives saines dans les situations qui le nécessitent.
Le processus thérapeutique comprend trois phases : sécurité et stabilisation, traitement et intégration. C’est le thérapeute qui, au fil des séances, en fonction de la relation avec son patient et du patient lui-même, va guider le processus de manière respectueuse de telle façon que ce dernier puisse rester connecté à ses propres ressources et son sentiment de sécurité.

La thérapie sensori-motrice est indiquée dans des problématiques en lien avec des traumatismes et des troubles de l’attachement comme : l’anxiété, des réactions émotionnelles inadaptées, stress post-traumatique, difficultés affectives, relationnelles et sexuelles, des échecs professionnelles, familiaux et/ou sentimentaux répétés…

Les bénéfices de ce type de thérapie sont variés : diminution de la souffrance et des symptômes associés aux traumas et blessures développementales, amélioration des relations affectives, relationnelles et sexuelles, meilleure gestion des émotions (tristesse, peur colère…), capacité à mettre des limites saines, sentiment d’être plus en accord avec soi-même…

https://www.sensorimotorpsychotherapy.org
https://www.peps-e.be/page/presentation-therapie-sensorimotrice